Maryse Boudehent - Auteur de Textes, Chansons et Spectacles

Soporifique

Rédigé par Maryse - 03 juin 2012 21:59

Une fois, je m'ennuyais tellement en ma compagnie, que je me suis endormie en plein milieu d'une conversation avec moi-même.

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun -

Les trucs de Tante Maryse (Saison 1)

Rédigé par Maryse - 29 mai 2012 12:18

       L'été arrive enfin !

L'été avec son insouciance et son cortège de réjouissances : barbec, bronzette, amourette, trempette, tomates à la vinaigrette, sandalettes, à la bonne franquette, chemisette, courgettes, cacahouètes, casquette, pâquerettes, plus de chaussettes, côtes de bettes au piment d'espelette, bal musette, blanc sec, insectes...

 

Les insectes justement, parlons-en !

 

Le moustique (la femelle en cloque notamment) est une sale bestiole, moche et fourbe, qui pique la peau pour aspirer le sang.

 

Chez certains individus, cet acte vampirique peut avoir des conséquences dramatiques sur la vie affective et sociale ...

 

La parade à la perversité de cette bestiole est bien évidemment la protection.

Quelques conseils avisés ne seront pas inutiles :

 

1) Sachant que les moustiques, d'une part, se concentrent au bord des étangs et des marais et que, d'autre part, ils sont très attirés par la chaleur et le CO2 dégagés par le corps,

 

Vous devez absolument bannir les promenades romantiques et /ou les galipettes au bord des étangs et des marais,

CAR

La bête (je parle du moustique), excitée par l'augmentation de votre respiration et de votre température corporelle suite à l'effort, se jettera sur vous avec une avidité cruelle et démoniaque.

 

Ou alors, restez froid (e) et ne respirez plus.

 

2) Dans les zones sensibles citées précédemment (je parle des étangs et des marais), couvrez-vous de tissus épais et de vêtements longs plutôt moulants afin d'empêcher la bête (je parle du moustique) de passer par une manche ou une jambe de pantalon.

 

3) Autour de votre lit, optez sans hésiter pour la moustiquaire à travers laquelle la bête (je parle du moustique) vous matera sans pouvoir vous toucher. Si vous n'avez pas de pognon pour investir dans une véritable moustiquaire, vous pouvez sans problème la remplacer par du tule à mariée, vestige de votre nuit de noces, de celle de votre mère, belle-mère, grand-mère, belle-soeur, tante, amie, cousine, voisine...

 

4) Je déconseille fortement les antimoustiques du commerce tels que les appareils à ultrasons. En effet, ces engins peuvent perturber le comportement d'autres animaux comme les chauves-souris, les chiens, les chats, les veaux, les  vaches, les cochons, les oiseaux d'Hitchcock...

Qui sait ? Et s'ils devenaient subitement méchants à votre égard ?

 

5) À proscrire également, le déguisement en géranium, parfaitement ridicule et inefficace.

Par contre, poser un ou plusieurs pots de géranium sur le rebord des fenêtres est une excellente parade contre l'ennemi. 

Revers de la médaille: Votre maison fait tout de suite maison de mémère.

 

6) Pensez aux prédateurs naturels du moustique: araignées, crapauds, chauves-souris... faciles à trouver au rayon libre-service chez la sorcière du coin.

 

7) Si malgré tous ces conseils, vous avez été piqué(e), pas de panique !

Ne vous formalisez pas des réflexions de votre entourage à propos de vos boursouflures, du genre:

- Oh la vache !

- Qu'est-ce que c'est laid ces boutons !

Bien au contraire, saisissez-vous de ces remarques judicieuses car ce sont les indices qui vous conduiront au frigo où se trouve l'antidote :

 

LE LAIT DE VACHE !

 

avec lequel vous arroserez copieusement vos boursouflures.

 

Car si le moustique VACHE vous a rendu LAID

 

C'est avec le LAIT DE VACHE que vous redeviendrez beau !

 

( Principe de la méthode  HO MOT PATHIQUE

mis au point par le docteur JEDIVRAI)

 

 

Bon été à tous !

 

 

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun -

Faire-part

Rédigé par Maryse - 25 mai 2012 14:11

Monsieur et Madame TATOULAICOU ont une fille.

Comment s'appelle-t'elle?

SARA

 

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun -

Engrenage

Rédigé par Maryse - 24 mai 2012 08:01

 

La première fois, c'était pour gagner du temps parce que Christian embauchait à sept heures le matin. Il aime bien trouver ses petites affaires en se levant et avec les gosses qui se réveillent aussi de bonne heure, je ne suis pas trop disponible... Christian aussi a trouvé ça pratique, alors le soir, après ma petite vaisselle, j'ai remis ça. Et puis, c'est devenu une habitude parce que je faisais même ça le samedi soir pour le dimanche matin. Et puis, je me suis mise à ne plus penser qu'à ça. Le soir, je n'avais qu'une hâte, c'est qu'ils soient tous couchés pour que je puisse tout installer: les quatre bols, les quatre cuillers, les quatre couteaux, le beurre et les quatre tartines. Et puis, j'ai commencé à remplir les bols et à beurrer les tartines. Et puis c'est quand je les ai réveillés dans la nuit pour leur faire prendre le petit déjeuner qu'ils n'ont pas supporté...

 

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun -

Faut pas pousser...

Rédigé par Maryse - 23 mai 2012 10:12

Déjà que j'ai du mal à croire en moi que je vois tous les jours, je me demande bien comment je pourrais croire en ce Jésus que je n'ai jamais vu.

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun -

«précédente page 31 sur 32 suivante